-10% sur votre première commande : code NEWSAMA10 (hors livres)

Les bienfaits de la méditation

Par Brigitte|le 11 mai 2018

conseil méditation

 

Un voyage vers le pays de la sérénité…

Dans notre civilisation moderne, de plus en plus de personnes ont du mal à s’adapter aux nouveaux modes de vie qu’elles perçoivent comme un débordement : le progrès technique, les rapports sociaux et professionnels, la destruction de l’environnement sont autant de facteurs de stress.

Beaucoup de personnes cherchent à améliorer leur vie avec des méthodes de santé, comme le yoga, les régimes alimentaires ou les stages de développement personnel.

La méditation est une réponse à cette recherche de bien-être et de santé, en plus d'être une méthode de développement personnel et spirituel. Dans cet article, vous allez découvrir pourquoi et quels en sont les bienfaits :

  • pour vous-même (que vous soyez soit bien portant ou malade),
  • pour le fonctionnement de votre cerveau,
  • pour les autres et l’humanité tout entière.

Vous allez découvrir des conseils pratiques pour méditer facilement.


Un bref historique

En Inde, la méditation était enseignée chez les moines bouddhistes, cette pratique faisait naître en eux la compassion, grâce à certaines parties du cerveau qui étaient stimulées par cette pratique intense et régulière.

Au Japon au XIIIe siècle, le Zen fut introduit par le moine Dôgen. La simplicité et l’aspiration sincère à se défaire des complications du quotidien sont au cœur de son enseignement et de la méditation.

Histoire méditation

Au-delà de ces origines assez connues, on retrouve des formes de méditation dans toutes les traditions spirituelles jusqu'à des époques très lointaines, la pratique ayant toujours été considérée comme un moyen de purifier le mental et de développer la conscience et la volonté.

« La grandeur d’esprit, c’est grand comme une montagne, vaste comme l’océan. C’est un esprit sans idées reçues ou partisanes » Maître Dôgen

 

Les bienfaits de la méditation

 

Les bienfaits de la méditation pour le méditant

Lors de la méditation, on fait silence avec son esprit. Une partie plus calme, plus sereine de son être peut se manifester, comme si on recontactait une partie plus essentielle en soi-même. Elle est au-delà de l’image que vous voulez donner aux autres et à vous-même.

En entrant dans des couches plus profondes de votre conscience, vous touchez au mystère de la vie, car par quel miracle l’homme est ce qu’il est ?

Vous êtes un être vivant avec un corps physique, un être pensant, parlant, sans oublier votre esprit et votre nature vibratoire, énergétique. Le mystère de la naissance, l’évolution de l’être, sa dégénérescence jusqu’à la mort et que faites-vous pendant tout ce temps qui passe ?

Et si vous méditiez ?

La pratique méditative participe à changer le contenu de l’inconscient, là où se trouve les pensées, les émotions négatives, les problématiques mais aussi tout le potentiel. Une autre dimension peut alors s’ouvrir. Les difficultés de la vie peuvent être gérées avec plus de recul, plus de calme et finalement de meilleures solutions seront à la clé.

La méditation fait naître dans le méditant de plus en plus de grands sentiments comme la Joie, l’Amour ou la Sérénité, les peurs et les angoisses s’estompent ou disparaissent.

les effets de la méditation

Au niveau physiologique, la méditation agit notamment sur le système immunitaire et le système cardiovasculaire.

Le rythme cardiaque ralentit grâce à la respiration consciente, la sensation de calme, de détente et de bien-être s’accentue.

Un espace se fait en vous. Vous vous redressez en ouvrant la cage thoracique, le diaphragme se détend et libère les tensions contenues.

Pour tous ceux qui courent après les pilules du bonheur, comme les anti-dépresseurs, les chercheurs en neurosciences ont découvert les trésors de la méditation.

Le manque d’attention reçue, que ce soit dans l’enfance par les parents, les éducateurs ou tout au long de la vie, peut créer des perturbations psychologiques. Cette carence pousse à chercher des signes de reconnaissance pour exister et enfin trouver le bonheur.

La pratique méditative met en contact avec le véritable soi, elle nourrit non pas de l’extérieur mais de l’intérieur grâce à l’attention que l'on se porte et guérit alors de l’angoisse et de la dépression qui peuvent exister.

Cette méthode est maintenant utilisée pour gérer le stress notamment dans les phases terminales du cancer dans les hôpitaux aux USA et elle est en étude en France pour les personnes atteintes de cancer. Le fait d’être malade ou en soin, affaiblit l’organisme et cette pratique vient comme une réponse, une aide pour apporter sérénité, joie intérieure et pour redonner de l'énergie.

La méditation est un excellent chemin pour retrouver la santé, réaliser les projets de vie au delà des aléas et contacter quelque chose d’essentiel en soi-même et dans la relation avec les autres.

« Quoi que vous fassiez, posez toujours une intention ; dites-vous toujours le but. Toujours. C’est l’intention qui vous conduit au but » Selim Aïssel

 

Les effets de la méditation sur le cerveau

 

Les effets sur le cerveau

Depuis quelques dizaines d'années la méditation est devenue de plus en plus à la mode, notamment grâce aux imageries médicales. Elles ont révélé les bénéfices de la pratique méditative sur le cerveau et sur un plan plus global.

Lors de la pratique méditative le cerveau est en même temps dans un état de repos et de concentration forte. Il s’agit d’un état très bénéfique. Différentes zones du cerveau sont mises en lien et s’harmonisent entre elles.

L’activation du cortex libère de nombreuses hormones et neuromédiateurs comme la dopamine, les endorphines, hormones de la récompense et du plaisir. Vous vous donnez donc du plaisir quand vous méditez !

En se concentrant sur les sensations physiques et la respiration, le flux des pensées peut s’apaiser et par moment laisser place à de la vacuité. Il est alors possible d’aller voir derrière les pensées et de constater que vous êtes autre chose que « Je pense donc je suis » de Descartes.

Les pensées nous protègent en réalité des expériences traumatiques, des refoulements inscrits dans notre cerveau. Avec la méditation, une dimension supérieure s’ouvre progressivement et permet d’accéder en douceur à l’inconscient.

Méditation et libération

Un nettoyage naturel se réalise, libérant des soucis de la journée et des souvenirs douloureux du passé. Le cerveau peut alors intégrer ces événements et les classer dans des parties du cerveau plus favorables.

Que la méditation soit réussie ou pas, l’harmonisation cérébrale s’effectue pour votre plus grand bien et votre relation aux êtres, aux situations et aux choses en devient meilleure.

 

Les bienfaits de la méditation pour l’humanité

En lien avec la notion « d’effet papillon », on considère qu’en tant que partie de l’humanité, lorsqu’un être humain médite, il transforme un peu l’humanité dans son ensemble, puisqu’il transforme une partie de son être.

À travers la méditation, l’homme, la femme influencent donc positivement l’évolution du monde.

Une étude réalisée aux Etats-Unis, a démontré que lorsqu’un groupe important de personnes méditent pendant un certain temps quotidiennement, le taux de criminalité diminue.

Nous créons tous un champ de force qui a une influence parmi les autres champs de force. C’est celui qui a la plus grande intensité qui a la plus grande influence.

 

Les de la méditation sur l'humanité

 

Les bases de la méditation en 10 points

20 minutes par jour matin et soir suffisent. Il faut du temps et de la répétition pour sortir du mécanisme des pensées, des émotions, des sensations. Vous pouvez commencer par 10 minutes et augmenter le temps au fur et à mesure :

  • Asseyez-vous sur une chaise, un shoggi ou un zafu,
  • Les mains sont posées l’une dans l’autre sur les cuisses pouces en contact,
  • Le dos droit,
  • Le menton est légèrement rentré pour étirer la nuque,
  • Les épaules sont relâchées,
  • Vos yeux sont fermés, regard orienté entre les sourcils, ou encore mi-clos en regardant environ à un mètre devant vous,
  • La pointe de la langue touche l’arrière des incisives supérieures,
  • Prenez conscience de l’inspiration, de l’expiration, suivez le mouvement du ventre sous l’effet de la respiration. Le “hara”, une zone qui se trouve 2 doigts sous le nombril, est un réservoir d’énergie. Centré sur lui, vous gagnez en assurance et en sérénité,
  • Ayez l’esprit du débutant, gardez dans votre pratique la curiosité et l’enthousiasme car chaque méditation est une nouvelle expérience,
  • Ici et maintenant sont vos ressources d’attention. La concentration sur votre état interne est votre seul but. Vous laissez passer vos pensées, vos émotions qui montent ainsi que vos douleurs physiques comme des nuages dans le ciel bleu poussés par le vent. Et vous revenez toujours à la posture et à la respiration qui est abdominale.

À chaque début de méditation, vous pouvez vous replacer dans ces différents points d’ancrage.

 

Trois sortes de méditation essentielles

La première, s’assoir et prendre conscience de tout ce qui se passe intérieurement et extérieurement, pour cela reprendre la base de la méditation ci-dessus.

La deuxième, la concentration sur un objet extérieur comme une bougie, une statue de bouddha, un mandala ou à l’intérieur comme un mantra, une stance ou le comptage des inspirations et des expirations. Ci-dessous, un exemple de vers qui peuvent être récités intérieurement en boucle pendant la méditation :

mantra de méditation

« Je veux t’enseigner
A ne te préoccuper
Ni du passé, ni du futur,
Car cela t’empêcherait
De vivre le présent.
Or l’Eternité se drape
Du manteau de cet instant »
Extrait du chant de l'Eternité de Selim Aïssel

La troisième, la méditation de la contemplation, on la pratique après avoir longtemps pratiqué les deux premières. C’est la méditation avec une question. Il faut avoir une maitrise suffisante de la respiration, des pensées et de la posture. Au début de la méditation, vous posez une question existentielle puis vous pratiquez l’une ou l’autre méditation citée au-dessus et vous laissez venir la réponse.

« Si tu ne trouves pas la vérité à l’endroit où tu es, où espères-tu la trouver ? » Maître Dôgen

 

Les 3 qualités à développer pour méditer

Développer la patience, on prend le temps et on accepte parfois les moments désagréables.

Cultiver la confiance, c’est savoir qu’il y a une sagesse en nous et qui nous a guidé là où nous sommes.

Rester dans l’immobilité, c’est un bon exercice pour apprendre la maîtrise de nous-même.

comment méditer

Pour conclure

La méditation est une prise de conscience, un art de vivre. Elle amène au lâcher-prise et au bien-être. La pratique régulière développera en vous une nouvelle force et vous permettra d'aborder la vie avec plus de joie et de sérénité.

Pour ceux qui aspirent à une réalisation spirituelle ou de ce qu'il y a de meilleur en eux, la méditation reste la base indispensable d'un chemin de réalisation de soi.

Pour en savoir plus, vous trouverez ici de très bons livres et CD sur la méditation.

Pour aller plus loin je vous recommande également ce très beau stage de méditation de quelques jours cet été en Alsace.
 

En vous souhaitant de bons et beaux moments de méditation...

 

 

Brigitte

Brigitte          

Aide‑soignante de profession, elle est passionnée depuis plus de 15 ans par les thèmes du bien-être au naturel et du développement personnel. Elle est également spécialiste en produits écologiques et biologiques.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté à votre compte pour commenter

 

Françoise Mazuir

13/05/18

Une belle synthèse de cette précieuse méditation. Merci