-10% sur votre première commande : code NEWSAMA10 (hors livres)

Les secrets de l'huile de coco

Par Josiane|le 26 octobre 2018

huile noix de coco

 

La noix de coco est le fruit ou plutôt l’énorme graine du cocotier qui peut peser de 3 à 6 kilos (Cocos nucifera ou cocotier peut atteindre jusqu’à 20m de hauteur). La noix de coco est mûre après environ 9 à 12 mois. C’est à ce stade qu’on peut l’acheter fraîche sur les étals. La pulpe comestible représente 50% de son poids. 


Les nombreux dérivés de la noix de coco

Le cocotier est appelé aussi "arbre de vie" car ses fruits nourrissent des millions de personnes sur plusieurs continents. Les principaux pays producteurs sont l’Indonésie, l’Inde et les Philippines.

 

Dérivés de noix de coco

 

Les produits dérivés de la noix de coco sont :

  • L’eau de coco : dans le fruit encore vert, elle constitue une excellente boisson riche en nutriments.
  • Le lait de coco : préparé à partir de la pulpe de la noix mûre râpée, puis pressée.
  • Le coprah : issu de la chair séchée (65 à 75% de graisse), broyée, raffinée, blanchie et désodorisée, il est utilisé dans l’industrie agro-alimentaire.
  • L’huile de coco : issue de la chair fraîche des noix, pressée à froid, elle conserve sa bonne odeur de coco. Il est conseillé de l’utiliser issue de l’agriculture biologique. Elle est riche en anti-oxydants.

En Inde, la noix de coco est utilisée dans l’alimentation, mais occupe aussi une place importante dans la médecine ayurvédique.

 

L'huile de coco 

Utilisée depuis l’Antiquité et composant le socle de l’alimentation en Asie, dans les îles du Pacifique, en Afrique et en Amérique centrale depuis des siècles, l’huile de coco retrouve ses lettres de noblesse après avoir été discréditée à cause de sa teneur en acides gras saturés dont la consommation serait déconseillée dans la prévention des maladies cardio-vasculaires (cf. Daniel Sincholle, docteur en pharmacie, pharmacologue et spécialiste en nutrition).

huiles vegetales

 

Les différents types de graisses

Les propriétés d’une huile alimentaire ou d’un corps gras solide dépendent de la nature des acides gras qui les composent. Un peu de chimie : les acides gras sont des chaînes de molécules avec plusieurs atomes de carbone plus ou moins longues, saturées ou insaturées, avec une ou plusieurs doubles liaisons. 

La tendance à ne considérer que deux sortes de corps gras : insaturés (bons) et saturés (mauvais) a participé à l’idée généralisée que l’huile de coco est défavorable à la santé. Cette simplification excessive est source de confusion car elle ne tient pas compte de critères de qualité très importants : 

  • Le type d’acides gras.
  • La longueur de la chaîne carbonée.
  • Le nombre de doubles liaisons.
  • La configuration dans l’espace : cis- ou trans-.

Sans trop entrer dans des détails de chimie organique, il est important de comprendre que :

  • Plus l’acide gras est saturé et long, plus il est solide à température ambiante, plus son point de fusion est élevé et moins il est sensible à l’oxydation.
  • Les graisses mono- et poly-insaturées sont plus fragiles et sont généralement des huiles qu’il est recommandé de choisir en pression à froid et en verre opaque pour les protéger de l’oxydation.
  • Aucune des huiles et graisses de notre alimentation n’est totalement saturée ou insaturée.
différents types de graisses

Les corps gras aident notre corps à absorber les vitamines liposolubles : vitamines A, D et E. 

Les graisses ou lipides occupent des fonctions biologiques importantes dans notre organisme : elles apportent de l’énergie et participent à la construction de nos cellules.

 

La composition unique de l’huile de coco

Sa composition particulière en acides gras confère à l’huile de coco une place originale parmi les huiles et autres corps gras.

Les graisses de l’huile de coco sont constituées à 90% d’acides gras saturés, dont l’acide laurique qui en représente la moitié. Les acides gras mono-insaturés représentent 6 à 7% (acide oléique, oméga 9) et les acides gras poly-insaturés 2 à 4% (acide linoléique, oméga 6). L'huile de coco ne contient pas de cholestérol.

Ses triglycérides sont majoritairement à chaîne moyenne (TCM), ils sont métabolisés très rapidement et ne sont pas stockés.

En effet, les acides gras à chaîne moyenne ont la propriété d’être absorbés directement par la muqueuse du tube digestif, ils sont très vite métabolisés et apportent rapidement de l’énergie aux cellules.

 

composition huile de coco

 

Ces acides gras à chaîne moyenne sont aussi transformés en corps cétoniques et ne rentrent pas dans le cycle du cholestérol. Plus la chaîne des triglycérides est courte, moins l’organisme nécessite d'énergie pour la digestion. Ce métabolisme particulier est aussi rapide que le métabolisme des sucres, ne provoque pas de stockage et ne contribue pas à l’obésité.

Les bénéfices pour la santé des acides gras à chaîne moyenne sont reconnus depuis les années 1950 : ils sont utilisés en milieux hospitalier pour traiter les syndromes de mal-absorption, l’épilepsie, les soins aux grands brûlés.

L’huile de coco est un ingrédient majeur dans les formules de lait maternisé pour bébés prématurés. D’ailleurs, l’huile de coco comme le lait maternel, contiennent un taux élevé d’acide laurique.

L’acide laurique a des propriétés antibactériennes, antiseptiques et antifongiques : c'est un allié précieux pour prévenir et traiter les affections de la peau comme l’eczéma.

 

Comment utiliser l’huile de coco

La consommation quotidienne pour un adulte de taille moyenne et sans problème particulier peut être de : 3 cuillères à soupe d’huile de coco (environ 50g).

Pour les personnes devant adopter un régime cétogène, car concernées par une maladie neuro-dégénérative ou un cancer, la quantité est plus importante : suivre l’avis du médecin ou du naturopathe.

Comment utiliser l’huile de coco

Les corps cétogènes métabolisés par le foie sont de remarquables protecteurs des neurones : ils sont importants dans la prévention et le traitement de la maladie d’Alzheimer. Cette maladie dégénérative peut être prévenue ou ralentie par la prise régulière d’huile de coco (cf. "Maladie d’Alzheimer, et s’il y avait un traitement", Dr Michèle Serrand, 2014).

Il est conseillé d’introduire progressivement l’huile de coco lorsque l’usage est nouveau. On peut favoriser l’huile d’olive et de colza, mais introduire au fur et à mesure l’huile de coco bio vierge extraite par pression à froid, sans oublier de l’incorporer dans les vinaigrettes.

Contrairement à d’autres huiles végétales, l’huile de coco supporte les hautes températures de cuisson : elle ne se détériore pas sous l'effet de la chaleur, ne perd pas ses bienfaits et ne devient pas toxique. Sa texture solide à température ambiante inférieure à 25°, elle se liquéfie au-dessus de 25°. Elle se conserve plus longtemps que la plupart des huiles du fait de sa teneur en antioxydants. A conserver au frais après ouverture du pot.

 

bienfaits huile de coco

 

Un produit de beauté

Dentifrice

50g d’huile de coco. 
50g de bicarbonate de soude alimentaire et extra-fin ou argile blanche. 
2-3 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée.

Bien mélanger l’huile de coco et le bicarbonate ou l’argile blanche dans un récipient stérilisé et ajouter l’huile essentielle pour parfumer.

Bain de bouche ayurvédique (en anglais "oil pulling")

Pousser et tirer 1 c. à café d'huile de coco entre les dents pendant au moins 5 minutes et de préférence 15 à 20 minutes, pendant votre douche, par exemple. Prenez garde à ne pas avaler cette émulsion, elle est pleine de toxines. Crachez dans les toilettes, puis rincez-vous la bouche.

Blanchit les dents, purifie l'haleine, évite les caries, détoxifie tout le corps.

Démaquillant

Appliquer un peu d’huile de coco sur un coton.

 

noix de coco cosmétique

Hydratation de la peau

  • L’huile de coco peut être utilisée pour pratiquement toutes les parties du corps où la peau a perdu de sa souplesse : cuticules, lèvres, contour des yeux, mains. Elle apaise et soulage la peau agressée par le soleil et la pollution.
  • Lait hydratant : massage du corps avec du lait de coco bio fluide qui pénètre rapidement et facilement.
  • Application sur les vergetures.

Fortifiants pour les ongles

Appliquer l’huile de coco pure sur les ongles avant le coucher, puis mettre des gants en coton et les garder toute la nuit. Laver et rincer le lendemain matin.

Beauté des cheveux

Pour les cheveux secs et crépus, l’huile de coco apporte brillance et vigueur. Elle est efficace dans le traitement des pellicules.

Masque : faire fondre l’huile de coco au bain-marie ou sur un radiateur. Appliquer sur les cheveux en massant légèrement. Laisser agir toute la nuit, de préférence la veille d’un shampoing.

Pour la santé de la peau

En cas d’eczéma atopique : action anti-inflammatoire, anti-bactérienne et hydratante par application de l’huile de coco sur les plaques ou lésions cutanées 1 à 2 fois par jour, pendant au moins 4 semaines.

 

application huile de coco

 

Cette huile utilisée depuis des millénaires par les peuples du Pacifique et d’Asie commence à être reconnue pour ses vertus nutritionnelles remarquables grâce à sa richesse unique en triglycérides à chaîne moyenne. Expérimenter son usage, c’est l’adopter. L’huile, le lait et l’eau de coco méritent une belle place dans notre cuisine où ils apportent un peu d’exotisme, mais aussi de bons nutriments pour notre santé. L’huile de coco est une base naturelle pour la beauté des cheveux et de la peau sans additifs, sans colorants et sans autres produits chimiques : c'est un produit simple et précieux.

Pour conclure

Des règles de base d’hygiène de vie appliquées dans notre vie quotidienne pourraient agir dans la prévention de maladies dégénératives trop répandues à ce jour. Il s’agit d’aider notre système immunitaire à rester efficace le plus longtemps possible.


  • Veiller à une alimentation variée, équilibrée, biologique et peu transformée.
  • Pratiquer régulièrement une activité physique.
  • Réduire le niveau de stress en pratiquant relaxation, méditation, repos.
  • Eviter de fumer.
  • Eviter la consommation d’huiles hydrogénées raffinées et surchauffées.
santé et huile de coco

Utiliser l’huile de coco contribue à maintenir le capital-santé et la jeunesse

Pour aller plus loin, retrouvez une sélection d'huiles de coco bio issues du commerce équitable sur cette page >

 

Josiane Stoll

Josiane Stoll

Passionnée d'écologie, de développement durable et de nature, elle travaille depuis 35 ans dans le secteur du bio. Spécialiste de l'eau, elle aime partager le fruit de ses études et apprentissages sur la santé au naturel et les modes de vie sains.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté à votre compte pour commenter