-10% sur votre première commande avec le code NEWSAMA10 (hors livres)

La Spagyrie : l'Alchimie végétale

Par Brigitte|le 04 mai 2021

 La spagyrie : l'alchimie végétale Lunasol

La spagyrie, bien plus qu'une technique : un état d'esprit !

Dans les différents écosystèmes, tout est rythme, que l’on retrouve dans cette connexion rythmique entre le soleil (Sol) et la lune (Luna). C'est un voyage autour du Soleil et de la Lune que propose la spagyrie.

Découvrez ici l'histoire, la fabrication et les indications de la spagyrie...


La spagyrie : définition

La spagyrie : « Spao » signifie séparer et « ageiro » signifie réunir (en grec).

La spagyrie, c'est l'art d'extraire, de séparer, de traiter, puis à nouveau de réunir de manière particulière les substances actives des plantes.

 
spagyrie

Cette technique se situe à mi-chemin entre la phytothérapie et l’homéopathie. La spagyrie contient toutes ces thérapies et propose un système thérapeutique basé sur la cause profonde des maladies.

Le caducée donne à la maladie inférieure une santé supérieure, grâce à une compréhension de la vie, qui donne un sens au processus de guérison. 


La spagyrie découle des travaux de Paracelse, médecin-philosophe qui a vécu à la fin du 15ème siècle et qui a créé tout un système de médecine, en utilisant cette alchimie pour fabriquer ses remèdes.
Quelques 200 ans plus tard, le médecin homéopathe Carl Friedrich Zimpel établit les fondements de la spagyrie actuelle.


La spagyrie est en lien étroit avec l’alchimie, qui comme elle, a 3 principes de base :

 

. le sel : équivaut au principe même de la matière, c’est l’expression de l’influence d’équilibrage sur les éléments


. le soufre : correspond à son âme, c’est l’expression de l’influence solaire sur les éléments.


. le mercure : correspond à l’esprit, c’est l’expression de l’influence lunaire sur les éléments.

Spagyrie: sel soufre mercure



Le corps est composé de ces 3 principes. Le mercure sert de lien entre le sel et le souffre.

La spagyrie fait une correspondance de ces 3 principes de base pour les plantes :

. les oligo-éléments et les sels minéraux des plantes correspondent au sel

. les huiles essentielles qui sont l’âme de la plante correspondent au souffre

. les substances porteuses comme l’alcool correspondent au mercure.

Quand ces 3 grands principes sont en dysharmonie dans le corps humain, les essences spagyriques peuvent les rééquilibrer.

L’essence spagyrique : sa fabrication

L’essence spagyrique est fabriquée en choisissant une plante fraîche et biologique.

La transformation se déroule en 3 étapes :


3 étapes spagyrie



. 1ere étape : La fermentation (le mercure)

La plante fermente dans de l’eau et de la levure pendant quelques jours (ou quelques semaines): l’alcool (ou l’esprit) de la plante est libéré.


. 2ème étape : La distillation (le souffre)
La masse fermentée est distillée doucement afin de récupérer les substances aromatiques de la plante.


. 3ème étape : La calcination (le sel)
Le résidu de la distillation est séché puis brûlé trois fois à 400°C afin d’extraire les sels minéraux et les oligoéléments de la plante qui seront dissouts dans du distillat puis filtrés: nous obtenons ainsi l’essence spagyrique.

Veuillez noter que la spagyrie selon Alexander von Bernus ne fermente pas et n'incinère pas

Les essences spagyriques : leur utilisation

Les essences spagyriques peuvent s’utiliser sous différentes formes :

. sous forme de gouttes diluées dans de l’eau,

. en les mélangeant à un onguent (crème, huile…) pour un usage externe,

. en les diffusant dans l’atmosphère à l’aide d’un spray.

La spagyrie : son action

Les plantes se trouvent au cœur de ce système thérapeutique. Ce processus va transformer la plante en une essence spagyrique. C’est alors que le potentiel curatif énergétique de la plante se développe.

Ce procédé particulier de la spagyrie, qui donne aux essences une dynamique, permet de déclencher des processus de transformation dans l’organisme. Les essences spagyriques laissent s’exprimer les réactions de défenses naturelles du corps. Elles stimulent le rétablissement de l’équilibre naturel. Ainsi elles aident à surmonter la maladie, sans se limiter à la repousser.

La spagyrie repose sur une vision énergétique de l’Homme qui vise à rééquilibrer celui-ci dans sa globalité. Elle aspire à harmoniser l’homme avec lui-même et ce qui l’entoure.

Pour le spagyriste, la plante est :
. source de nombreux principes actifs,
. force thérapeutique cachée,
. potentiel que l’on peut libérer grâce à un dispositif complexe issu de l’alchimie.

Le fondateur de la spagyrie : Paracelse


Son nom est Philippus Aureolus Theophrastus Bombast von Hohenheim.

 
Paracelse

Il est né en 1493, en Suisse, dans un village dominé par la vie religieuse de son imposante abbaye bénédictine. Sa mère est issue d’une famille qui est au service de l’ordre des Bénédictins et son père, médecin, est le fils illégitime d’un noble. Philippus sera donc en instabilité constante entre les gens du peuple et la noblesse qui ne le reconnaît pas et ne lui fait pas bénéficier d’appuis politiques.


De 1517-1524, il fait le « Grand tour de l’Europe » et se forme. 


En 1525, il s’installe dans la grande cité de Strasbourg. Ville libre du Saint Empire romain germanique, elle devient un grand centre d’imprimerie. Nombreux réfugiés politiques ou religieux peuvent trouver asile dans cet espace cosmopolite et tolérant.

En 1526, il acquiert le droit à la bourgeoisie.
En 1527, grâce à Johann Frohen de Bâle, grand imprimeur-éditeur humaniste qu’il soigne, il lui est proposé de devenir médecin municipal de la ville de Bâle. Cette ville accueille les esprits non-conformistes. Ce poste lui ouvre les portes de la faculté de médecine. Mais Théophraste est un réformateur radical de la médecine et à la mort de Frohen en octobre 1527, les hostilités lui sont ouvertes.

Il reprend la route de 1528-1541, ce qui lui vaut le surnom de « savant vagabond ». Il a un caractère emporté, tirant sa satisfaction de l'efficacité de ses traitements et du soutien de ses patients. Il veut apprendre, découvrir, expérimenter par lui-même. Il est animé par le désir de pénétrer la nature profonde des choses et le royaume de Dieu.

En 1529, il prend le surnom de Paracelse afin d’affirmer son autorité théorique. Il réalisera plusieurs ouvrages.
Il se veut médecin des pauvres, n’a pas de bien, vit seul, souvent rejeté, se battant contre les « faux médecins ». Il est sur les chemins, comme les Apôtres, voulant suivre l’enseignement du Christ.

Paracelse : sa vision

Pour Paracelse, l’homme est un composé céleste et terrestre :

« Dieu après avoir créé le grand monde : le macrocosme, a formé le petit monde : le microcosme. L'homme est ce petit monde qui contient toutes les qualités du grand monde. », extrait de « La Grande Astronomie ».

Pour Paracelse, l’homme est constitué de plusieurs parties :
. une partie qui lui vient des éléments,
. une partie qui lui vient de sa nature sidérale (qui émane des astres),
. et une partie qui est divine.

Ce corps sidéral est invisible. Il contient la diversité des tempéraments et des impressions :


« Comme nous l'enseigne la lumière de la nature, le mot impressio désigne la force qui oblige chacun à remplir sa destination dans sa vie de mortel. [...] Ce qui implique de suivre l'impressio d'origine astrale et à le développer plutôt que de lutter contre ce qui nous est propre ».

C’est à cette condition et en restant attentif que l’on pourra atteindre l'équilibre et l'adaptation.

Ces différentes parties retournent à leur origine à la mort de l’homme :
. le corps élémentaire retourne à la terre,
. le corps astral retourne dans le ciel,
. l'esprit retourne à Dieu.

La médecine de Paracelse est fondée sur 4 piliers :
. la philosophie,
. l’astronomie,
. l’alchimie,
. et la vertu.


Paracelse meurt en 1541.

Reconnu comme le fondateur de la toxicologie, une citation lui survivra :
« Tout est poison, rien n'est poison: c'est la dose qui fait le poison ».

Des travaux de Paracelse découlera la Spagyrie.

Ce sera le système de référence de Lunasol/Soluna spagyrique, une application et un développement ultérieur de la médecine Paraceltique.

Le fondateur de Lunasol/Soluna : Alexander von Bernus


Alexander von Bernus, né en 1880 en Allemagne, est poète, alchimiste et spagyriste.

Soluna Alexander von Bernus
Enfant, il vit des expériences spirituelles comme celle de percevoir la présence des défunts.


A 22 ans, après avoir étudié la littérature, il prend la direction d’un magazine « Das Reich » à Munich. Il rencontre Rainer Maria Rilke, Hermann Hesse et d’autres écrivains célèbres.

C’est en 1910, qu’il rencontre Rudolf Steiner. Ils vont cultiver une amitié profonde qui sera également fructueuse dans leur travail. Rudolph Steiner publiera de nombreux articles dans ce magazine. 


De 1914 à 1921, Bernus travaillera pendant 7 années avec Conrad Johann Glückselig (1864-1934) pour le développement de médicaments spagyriques.

En 1921, il fonde le Laboratoire Lunasol/Soluna alchimico-spagyrique à l’abbaye de Neuburg.

En 1927, il déménage à Stuttgart, ayant vendu l’abbaye à des bénédictines.
Son appartement et laboratoire sont détruits par le premier attentat à la bombe sur la ville en 1943. Auparavant, il avait acquis le petit palais baroque Donaumünster près de Donauwörth où il avait ouvert une succursale en 1939. Il s’y retirera avec sa famille.

Il a développé 30 remèdes spagyriques à partir de 3 extraits :
- Plantes
- Métaux
- Minéraux.

Ce créateur et intellectuel laissera 160 titres littéraires et les remèdes Lunasol/Soluna.
Il décède en 1965 et laissera un héritage de naturopathie conséquent.

La Lunasol/Soluna spagyrique :


C’est un travail standard de la naturopathie qui s’exprime de manière holistique en 10 points :

. esprit, âme et corps et leur connexion rythmique,
. polarité de l’existence (yin-yang),
. lien entre la naturopathie et la médecine conventionnelle,
. vie, rythmes,
. holisme (l’homme est un tout indivisible),
. maladie, santé, salut,
. auto-guérison,
. 7 principes planétaires,
. 12 signes du zodiaque annuel,
. et la médecine de Paracelse, «Comme ci-dessus, donc ci-dessous».

La Lunasol/Soluna combine la naturopathie et la médecine conventionnelle, mais aussi la religion ou la croyance avec les sciences naturelles modernes. Elle considère que tout tourne autour du changement naturel, dans le but de garder le patient en bonne santé et de se développer selon sa nature.

"Le sage n'a pas besoin d'être malade pour reconnaître la valeur de la santé". (Proverbe arabe)


La «philosophie astronomique» de Soluna spagyrique se développe et conduit celle de Paracelse jusque dans le 21e siècle.

Le rythme : en thérapie


La Lunasol/Soluna spagyrique étudie les rythmes biologiques. Le rythme de la vie met en relief le sens de la vie. Avec le modernisme, l’homme s’est affranchi de la nature et particulièrement du rythme, ce qui engendre des difficultés à reconnaître le sens de leur vie.

Le rythme de vie individuel se déroule dans différents cercles ou cycles qui en entraînent d’autres :
. le cycle de vie du jour : rythme repos-activités,
. le cycle de la nuit : recentrage du centre spirituel pendant le rythme du sommeil,
. le cycle de la semaine,
. le cycle de l’année,
. le cycle des moments de la vie,
. le cycle de la constitution.

Il s'agit là d'un modèle cosmologique de l’ordre spatio-temporel de l’individu qui est source de santé.

On peut parler d’une hygiène du rythme pour une vie saine. Lunasol/Soluna Spagyrique crée une hygiène du rythme holistique. Elle ouvre la voie à la satisfaction, à la santé et à un sens de la vie individuel.

Les 12 signes du zodiaque et les 7 planètes

zodiaque spagyrie Lunasol


La rythmisation s’exprime à travers les 12 types de caractères du zodiaque qui se suivent sur une année à travers les 12 qualités saisonnières du zodiaque.

Paracelse utilisait l'astrologie dans sa pratique médicale, il avait observé très souvent, que pour beaucoup de maladies, l'apparition de crises émergeaient aux 7ème, 14ème, 21ème et 28ème jours de la maladie. Ce rythme correspond aux phases du cycle lunaire.

Paracelse établit un calendrier phyto-thérapeutique, basé sur l’astrologie médicale, qui se décline en 7 plantes pour les 7 jours de la semaine en lien avec les 7 planètes correspondantes :
• Dimanche : Soleil : Hypericum perforatum
• Lundi : Lune : Viscum album
• Mardi : Mars : Urtica dioica
• Mercredi : Mercure : Sambucus nigra
• Jeudi : Jupiter : Taraxacum officinalis
• Vendredi : Vénus : Achillea millefolium
• Samedi : Saturne : Equisetum arvense

Les heures de la journée peuvent se décliner en 7 correspondances planétaires :

. le soir : heure joviale de la journée,
. la nuit : heure de la lune,
. le matin : heure saturne de la journée,
. le matin : heure martienne ,
. le midi : heure solaire du jour,
. l’après-midi : heure vénusienne de la journée,
. et toute la journée : heure de Mercure.

 

Pour conclure

« L'alchimiste ne fait pas l'éloge de son travail, mais l'œuvre fait l'éloge de son alchimiste ».

Lunasol

Pour aller plus loin

Si vous voulez aller plus loin, nous vous conseillons:

Les cosmétiques alchimiques LUNASOL 

Le guide terre vivante de la Naturopathie du Dr Daniel Caroff, c'est le livre le plus complet écrit par un médecin, vous y trouverez entre autre les quatre tempéraments : le nerveux, le lymphatique, le bileux et le sanguin.

Le sens véritable de chaque tranche de vie de Selim Aïssel, un livre sur les différentes septaines où chacune correspond à des leçons à apprendre, des obstacles à franchir et des forces à intégrer.

Découvrez la suite de l'article de blog: Lunasol: les cosmétiques alchimiques et spagyriques 

 

Brigitte

Brigitte        

Aide‑soignante de profession, elle est passionnée depuis plus de 15 ans par les thèmes du bien-être au naturel et du développement personnel. Elle est également spécialiste en produits écologiques et biologiques.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté à votre compte pour commenter